Utiliser les données numériques pour surveiller et comprendre les marchés de la faune sauvage

Utiliser les données numériques pour surveiller et comprendre les marchés de la faune sauvage

SémIDEEV
 24/05/2024
 12:00:00
 Jérôme Gippet, Dépt Ecologie et Evolution, Université de Lausanne, Suisse
 IDEEV - Salle Rosalind Franklin
 https://universite-paris-sacla …

Le commerce des espèces sauvages est l’un des principaux facteurs de la crise actuelle de la biodiversité et une menace constante pour la santé mondiale. Au cours des 20 dernières années, l’essor d’Internet a profondément révolutionné la plupart des aspects de l’activité humaine, y compris les marchés d’espèces sauvages.

En quelques années seulement, la possibilité de faire de la publicité, d’échanger et d’acheter des animaux et des plantes sauvages à l’échelle mondiale est devenue accessible à tous, et la diversité des taxons commercialisés a en conséquence explosé. Mais la réglementation et la surveillance sont encore à la traîne par rapport à cette révolution numérique et de nouveaux marchés d’espèces sauvages, non réglementés et non surveillés, émergent à un rythme alarmant, en particulier pour les taxons faciles à expédier comme les invertébrés. D’un autre côté, le passage aux plateformes numériques a théoriquement rendu les marchés d’espèces sauvages plus faciles d’accès et de surveillance. Pour de nombreux marchés, les informations commerciales sur les espèces commercialisées sont désormais accessibles partout dans le monde en quelques clics ou lignes de code. La numérisation des marchés d’espèces sauvages offre donc une opportunité sans précédent d’ouvrir une fenêtre mondiale, presque totalement transparente, sur les moteurs et les conséquences potentielles du commerce d’espèces sauvages.

Dans ce séminaire, j’explorerai le potentiel des données numériques pour comprendre et surveiller les marchés émergents de la faune sauvage.

Dans une première partie, j’utiliserai le commerce en ligne des fourmis comme animaux de compagnie comme système modèle pour découvrir un cercle vicieux dans le commerce des espèces sauvages, en montrant que le commerce des animaux de compagnie déclenche non seulement des invasions biologiques, mais que des caractéristiques écologiques associées à un plus grand caractère invasif augmentent la probabilité d’être commercialisés comme animaux de compagnie.

Dans une deuxième partie, j’exposerai brièvement plusieurs projets dans lesquels j’ai collecté et compilé des données numériques pour surveiller, prédire et comprendre les marchés de la faune sauvage et leurs conséquences potentielles sur les invasions biologiques et la propagation d’agents pathogènes zoonotiques.

Dans l’ensemble, j’espère dresser un tableau passionnant du potentiel des données numériques pour détecter et surveiller les activités humaines non durables, mais aussi de leur valeur sous-estimée pour une meilleure compréhension des aspects fondamentaux des interactions entre l’homme et la nature.

Pour suivre le séminaire à distance : https://universite-paris-saclay-fr.zoom.us/j/95378291761?pwd=bmFuVENwb1hueFBNRUZGTzdrVE9CUT09   Meeting ID: 953 7829 1761 Passcode: 567909

Pour plus d’informations sur les recherches de Jérôme : https://wp.unil.ch/bertelsmeiergroup/lab-members/jerome-gippet/   .

Si vous souhaitez rencontrer Jérôme avant ou après le séminaire, merci de contacter Ivan Jaric